on-crise.fr
19 Octobre 2022 à 12h25 - 408 cliques

Les SCPI sont-elles faites pour les seniors ?

Les seniors sont encore nombreux à vouloir placer leur argent dans des produits de placement en vue de compléter leurs revenus. Ceux-ci commencent en effet à baisser au moment de leur départ à la retraite, puisqu’ils quittent définitivement la vie active. Ils ne perçoivent alors que les pensions provenant de leur retraite de base et complémentaire, pour la plupart, et des rentes viagères pour certains.

Senior, Café, Jehovah, Mood, Restaurant

Les SCPI font partie des produits de placement les plus intéressants en matière de couple rendement-risque. Elles conviennent à tous types de profil ; cependant, sont-elles faites pour les seniors ? Quels sont les meilleures solutions pour sécuriser leur mise ? Les éléments de réponse dans cet article.

 

Les SCPI : des réponses à de multiples objectifs

Les SCPI sont de véritables « couteaux suisses » répondant à de multiples objectifs. Par exemple, elles permettent, grâce aux dividendes, de se constituer un patrimoine immobilier diversifié, d’épargner, de faire fructifier son argent, de produire des compléments de revenus. Optimiser sa fiscalité, compléter sa retraite, protéger ses proches sont aussi possibles avec la SCPI. De plus, les parts peuvent être transmises au moment de la succession, voire de son vivant par le biais de la donation.

 

Les conditions à considérer au départ à la retraite

Comme nous l’avons indiqué précédemment, partir à la retraite, c’est devoir subir une baisse de revenu. Par conséquent, les prises de risque doivent être réduits. Il est même recommandé de jouir tout simplement des fruits de ses placements antérieurs à partir de ce tournant de la vie, et d’éviter de mobiliser de l’argent dans de nouveaux produits d’investissement.

Les SCPI pourraient cependant faire exception, étant des actifs adaptés à tous :

  • aucun souci de gestion à prévoir : le senior achète des parts et encaisse ses revenus locatifs. Acquisitions, entretiens, revente et renouvellement éventuel du parc sont également des missions qui reviennent à la société de gestion
  • un faible ticket d’entrée : nul besoin de s’alourdir financièrement, puisque le prix le plus bas est de 190 euros la part. De plus, investir dans ces conditions ne requiert aucun endettement via le crédit – sachant que les organismes de crédit sont malheureusement réticents à prêter aux personnes âgées
  • des risques répartis : les SCPI sont diversifiées, à la base, permettant de tirer profit d’une importante mutualisation des risques. Critère capital à prendre en compte, comme mentionné plus haut, dans le cas d’un investissement senior.

 

Quelles sont les précautions à prendre ?

Le senior qui compte placer son argent dans une SCPI doit avant tout bien savoir en maîtriser le fonctionnement. : quel est le support sur lequel il investit, les avantages, les inconvénients, les différents types d’actifs et leurs vocations ? Il décidera ensuite si ces véhicules de placement conviennent à son profil de senior.

La meilleure mesure de précaution à prendre serait de demander l’avis d’un conseiller en gestion de patrimoine ou d’un expert SCPI accessible sur https://www.scpi-8.com/. Une analyse approfondie du profil de risque est réalisée avant la mise en œuvre de la stratégie d’investissement la plus adéquate.

Notons également que l’espérance de vie du senior au départ à la retraite peut influencer sur ses décisions de placement. S’il lui reste encore longtemps à vivre, il pourra opter pour des souscriptions multiples – afin de tirer profit de tous les avantages de la diversification et de davantage sécuriser sa mise. Cela toujours avec l’accompagnement de son conseiller dans les choix les plus rentables par rapport à sa situation. Ainsi, toujours planifier la réalisation des comparatifs et des différentes simulations qui s’avèrent alors incontournables.